Galeries 
dessins peintures 1
Les Oculaires (Masques)

L’empereur Marc Aurèle, dans ses Pensées, a écrit qu’il aimait les figues trop mûres lorsqu’elles s’entrouvrent, l’éclat de l’olive pourrie, les plis sur le front des lions, tête des vieillards, l’écume qui s’échappe du groin des sangliers.
Il y a, dans la série des "Oculaires" de Djamila Hanafi, ce même pressentiment de ce qui, à l’orée du monde, vif, fauve et sourdement violent, nous épie, que nous ne voyons pas. Ce que c’est ? Nous l’ignorons. Nous ne pouvons que rester là-devant, bouche bée. Et pourquoi, face au masque et à sa mutité, cette sidération d’enfance ? Rencontre de l’épouvantail, ou de la souche d’arbre, dont l’œil cave nous lorgne. Dans le vertige de l’orifice, quelque chose de nous, qui n’est pas nous, que nous sommes pourtant, s’origine. D’où encore cette familiarité de l’ocre ?...



Jérôme DELCLOS

















  :: © 2008-2020   site créé sur ODEXPO.com   Concepteur de sites pour les artistes - Politique de confidentialité